Cambodge : un voyage « à l’origine des temps »

Apprendre à connaître un pays comme le Cambodge n’est pas facile, mais un itinéraire focalisé sur quelques semaines de voyage, peut offrir une image assez complète de ce pays extraordinaire en Asie du Sud-est.
La meilleure saison pour visiter le Cambodge est entre Novembre et Janvier, car est à ce moment que les pluies sont rares, mais le pays bénéficie toujours d’une apparence luxuriante et la température est plus fraîche.
Pendant cette période, il est possible la navigation sur le fleuve Mékong, et il peut être particulièrement attrayant visiter les villages le long des rives du lac « Tonlé Sap ». Vous pouvez commencer votre voyage au Cambodge de Phnom Penh, avec une visite au Musée national, car les touristes des cultures différentes apprennent des choses vraiment intéressantes sur l’histoire du Cambodge.

Voyage au Cambodge

Voyage au Cambodge

Situé dans le sud-est de la péninsule indochinoise, le Cambodge est bordé au nord et à l’ouest par le Laos et la Thaïlande, et au sud et à l’est par le Vietnam, et a une population d’environ onze et un demi-million d’habitants. Selon des recherches historiques, la civilisation de l’ancien Cambodge a été influencée par la culture indienne, et, en particulier, par l’hindouisme et le bouddhisme. En ce qui concerne les pratiques religieuses, les anciens Khmers ont laissé de nombreuses œuvres d’art dans l’architecture et la sculpture. Les temples historiques avec des admirables décorations ont été considérés comme des « palais pour les dieux », et beaucoup d’eux conservent encore leur beauté, en particulier le temple d’ « Angkor Wat », qui est admiré dans le monde entier comme un chef-d’œuvre architectural. Le Musée national de Phnom Penh, a quatre sections principales, avec des sculptures en bronze, pierre, bois et céramique.

Une autre visite à faire à Phnom Penh est celle à la Pagode d’Argent qui abrite une précieuse statue de Bouddha. Ce Bouddha remonte à l’une des périodes les plus troublées de l’histoire du Cambodge. Après la chute d’Angkor et du grand empire Khmer au XVe siècle, le Cambodge tomba sous le contrôle de la Thaïlande. En effet, selon les savants, cette sculpture en argent du Bouddha révèle l’influence des cultures étrangères sur l’art du Cambodge, en particulier de la Thaïlande. Le Bouddha est assis dans la « posture du lotus » et la modélisation du Bouddha lui-même semble liée à l’art de la Thaïlande. Donc, il se présente comme un important témoignage de l’histoire du Cambodge et des croyances spirituelles de son peuple.

Ville très animée aussi en termes économiques, Phnom Penh a une vie nocturne très intense, et des marchés bien approvisionnés et bondés. En particulier, très fréquenté par les touristes est le ” Psar Tuol Tom Pong” , autrement appelé le « Marché Russe ». Dans ce marché populaire on trouve de tout : des CD, aux vêtements, à des ouvres très intéressantes de l’artisanat locale. Et si vous voulez vous détendre un peu , visitez au sud du Cambodge le Parc National de Bokor , qui, dans le passé, était une station balnéaire des Français ; dirigez-vous ensuite vers Sihanoukville , une importante station balnéaire du Cambodge. Sihanoukville est entourée des plages, des collines et de petites îles. La plupart des plages ont restaurants et bars et certaines plages sont vraiment magnifiques. Donc. les plages, les promenades et les plongées rafraichissantes sont les principales attractions de cette belle ville au Cambodge.

Enfin, vous pouvez terminer votre voyage à Angkor. Les temples d’Angkor, construits par la civilisation Khmer, représentent l’une des plus étonnantes et durables réalisations architecturales du génie cambodgien. D’Angkor, les rois khmers régnaient sur un vaste domaine qui s’élargit du Cambodge au Vietnam, à la Chine jusqu’au Bengale. Les temples en pierre d’Angkor sont les restes survivants d’une métropole grande et majestueuse.
.

Les savants affirment que l’énorme temple « Angkor Wat », construit pendant les premières années du XIIe siècle en honneur du dieu hindou Vishnou, est une représentation de la cosmologie hindoue, symbolisant le mythique mont « Meru », et ses murs et ses fossés rectangulaires représenteraient les chaînes de montagnes et l’océan.

Á just titre, plusieurs savants ont affirmé que les temples d’Angkor au Cambodge étaient des instruments pour aider l’humanité dans la réalisation du divin … Et ils sont le témoignage, encore une fois, de l’extraordinaire esprit religieux qui anima le peuple cambodgien à partir de l’origine des temps …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *